Un menu de dernière minute pour le quatrième

Bonjour. Je me souviens d’un 4 juillet, il y a quelques années, quand j’ai pris l’avion pour New York le soir, et j’ai pu voir des feux d’artifice partout dans les comtés environnants à l’approche de l’aéroport : des explosions silencieuses de lumières scintillantes, belles et peut-être même émouvantes. (Les émotions sont exacerbées dans les avions.) En rentrant chez moi, je me suis fait un hot-dog et je l’ai mangé avec une coupe de champagne. Indépendance!

J’étais tellement plus vieux alors. Je suis plus jeune que ça maintenant. Je vais faire griller des hamburgers, peut-être dans le style du Zuni Café à San Francisco, peut-être dans le style du 5-8 Club à Minneapolis, et les manger avec des amis et de la bière fraîche. Je servirai des hot-dogs et du maïs pour les enfants, et un grand plateau de légumes grillés agrémenté de neonata, le condiment calabrais, pour compléter le repas. Casserole de courges d’été, salade de macaronis, sauce aux oignons verts caramélisés ? Je pourrais aussi les sortir.

Vous pouvez faire la même chose ou suivre votre propre bonheur. Peut-être faire un satay de tofu et de légumes avec une sauce aux cacahuètes. Ou dégustez une trempette aux palourdes avec vos croustilles locales préférées. Essayez le poulet huli huli et une salade de pâtes farro citronnées avec du fromage de chèvre et de la menthe. Buvez la limonade salée connue sous le nom de nimbu pani. Préparez un cordonnier Liberty pour le dessert ou une tarte aux myrtilles.

Et essayez définitivement le dernier-né de Ligaya Mishan: une salade de mac (ci-dessus) d’Oahu, à Hawaï. C’est la création du chef Mark Noguchi, dont Ligaya a parlé pour le New York Times Magazine ce week-end, une salade qui lui a donné “une richesse sans poids, relevée de saveur et de sel”, a-t-elle écrit. Il déploie Tabasco, et “seulement tracer la douceur, comme un regard en coin, des carottes râpées et la note de grâce la plus fugace du sucre”. Son reportage est un gain pour nous tous. Faites cette salade une fois et vous la ferez tout l’été.

Il y a des milliers et des milliers d’autres recettes à cuisiner en cette fête nationale qui vous attendent sur New York Times Cooking. Il est vrai qu’il faut un abonnement pour y accéder. Les abonnements soutiennent notre travail et lui permettent de continuer. Si vous ne l’avez pas déjà fait, pourriez-vous envisager de vous abonner aujourd’hui ? Merci.

Nous sommes prêts à vous aider si vous rencontrez des difficultés pour le faire : cookingcare@nytimes.com. Vous pouvez aussi m’écrire si vous êtes content ou fâché : foodeditor@nytimes.com. Je ne peux pas répondre à tout le monde. Mais je lis chaque lettre envoyée.

Maintenant, cela n’a rien à voir avec les côtelettes de porc ou les biscuits au beurre, mais Sam Gilliam, l’artiste abstrait des peintures drapées, est décédé à 88 ans. Voici la nécrologie de Roberta Smith pour lui, dans The Times. Et vous pouvez voir une partie du travail de Gilliam sur le site de Pace, sa galerie new-yorkaise.

Enfin, il y a un nouveau jeu vidéo basé sur la poésie d’Emily Dickinson auquel je suis sûr que vous voudrez jouer. Il s’appelle EmilyBlaster. Je vous en prie. Je serai de retour mercredi.

Leave a Comment