Que cuisiner ce week-end

Bonjour. Ce sont des temps agités, et j’imagine que nous enregistrerons l’atmosphère chargée ce week-end, le 246e anniversaire de notre déclaration d’indépendance vis-à-vis de la Grande-Bretagne et le début de notre expérience de la démocratie. J’espère que vous garderez votre famille et vos amis près de vous. J’espère que vous cuisinerez pour eux du mieux que vous pourrez. La camaraderie devrait être quelque chose que nous convenons tous d’être important, peu importe ce que nous cuisinons.

Pour moi, ce week-end, ce sera les hamburgers, particulièrement ces burgers boeuf-champignons (ci-dessus), riches en cremini et juteux. Il y a quelque chose de vraiment remarquable dans la façon dont les champignons accentuent le boeuf de la galette, ajoutant du poids sans gras. Mais je ne ferai pas que des hamburgers. Je ferai aussi des hot-dogs et du poulet grillé. (Ou peut-être du poulet jerk avec des bananes marinées!) Peut-être des côtes levées. Et certainement un gros tas de palourdes cuites à la vapeur.

Pour servir en accompagnement : Que diriez-vous d’une salade de pommes de terre au tahini crémeuse et végétalienne avec des oignons verts grillés ? Et une salade de chou classique enrichie de graines de céleri ? J’adore cette salade mangue-avocat, inspirée d’une salade de papaye verte vietnamienne : des fruits mûrs avec des pois mange-tout croquants et des légumes verts dans une vinaigrette au citron vert et à la sauce de poisson. Aussi, cette salade de haricots verts avec vinaigrette à la moutarde piquante, douce et piquante. Et absolument cette salade de brocoli du sud dans une vinaigrette crémeuse avec du cheddar, des graines de tournesol, des raisins secs et du bacon.

Il y a des milliers et des milliers d’autres recettes à cuisiner ce week-end qui vous attendent sur New York Times Cooking. (Voici des recettes pour le 4 juillet, pour les barbecues d’été, pour les accompagnements pour les barbecues d’été, pour les salades préparées à l’avance pour les barbecues). Comme je le mentionne périodiquement, vous avez besoin d’un abonnement pour y accéder. Les abonnements sont le combustible de nos poêles. J’espère, si vous ne l’avez pas déjà fait, que vous envisagerez d’en prendre un aujourd’hui. Merci.

Soyez prêt si vous avez des difficultés avec cela : cookingcare@nytimes.com. Ou vous pouvez m’écrire si vous souhaitez partager votre philosophie ou une pensée : foodeditor@nytimes.com. Je ne peux pas répondre à tout le monde. Mais je lis chaque lettre envoyée.

Maintenant, vous ne pourriez pas être beaucoup plus éloigné des questions de pain et de vin que cela, mais Sam Dolnick m’a mis sur le roman tendu et absorbant de Ken Kalfus “2 AM in Little America”, et je suis heureux de payer cette gentillesse.

Lisez Louisa Lim dans The Guardian sur le roi de Kowloon, un héros populaire qui est devenu un graffeur culte à Hong Kong et dont le travail a été effacé par les autorités – jusqu’à ce qu’il commence à réapparaître après sa mort.

Et puis pour nous faire décoller, voici un nouveau poème de Jorie Graham dans la London Review of Books, “Fog”. Je te verrai dimanche.

Leave a Comment