Mindy Kaling sur l’apprentissage de la «vie sexuelle des étudiantes»

Mindy Kaling connaît une chose ou deux sur l’équilibre. En tant qu’actrice et productrice, elle a jonglé avec plusieurs emplois pendant des années. Dans “The Office”, diffusé de 2005 à 2013, elle a non seulement joué le rôle de Kelly Kapoor, mais a également été scénariste, productrice exécutive et réalisatrice. En fait, après la comédie, qui a remporté cinq Emmy Awards, elle est passée de scénariste à pionnière.

Ce n’est donc pas une surprise qu’elle exécute un autre numéro de jonglage, cette fois en tant que créatrice de deux séries très différentes avec deux publics très différents, tout en étant maman de deux jeunes.

“Never Have I Ever”, créé par Kaling et Lang Fisher, est une histoire de passage à l’âge adulte centrée sur un lycéen amérindien. La troisième saison arrive sur Netflix cet été alors que l’émission a déjà été renouvelée pour la quatrième et dernière saison.

Pendant ce temps, la saison 2 de “The Sex Lives of College Girls” de HBO Max, qu’elle a co-créé avec Justin Noble, est en production. La comédie dramatique de 30 minutes suit quatre colocataires de première année avec des niveaux d’expérience très différents alors qu’ils s’aventurent à travers les luttes et les difficultés de la vie universitaire.

“C’était merveilleux de voir la réponse à l’émission,” dit Kaling. “Je savais que c’était une prémisse juteuse et relatable, et j’étais fier de l’écriture et des performances, mais on ne peut jamais dire comment quelque chose va être reçu.”

Cela dit, elle sait qu’elle aurait pu bénéficier d’une série comme “Sex Lives of College Girls” quand elle avait cet âge.

“Quand je grandissais, l’expérience universitaire à la télévision et au cinéma se limitait en grande partie à ce genre de récit fratty, East Coast, ‘nerds dépassant les jocks’. C’était cool d’élargir la portée de ce à quoi l’université peut ressembler, et je pense que le public apprécie cela.

Il y a un lien personnel puisque « Never Have I Ever », mettant en vedette Maitreyi Ramakrishnan, est vaguement basé sur l’enfance de Kaling.

Pourtant, il n’a pas été facile de travailler sur les deux émissions en même temps.

Ce ne sont pas non plus ses seuls projets. En 2021, Kaling est apparu sur «The Morning Show» d’Apple TV +, a exprimé 10 épisodes de la série Pixar de Disney + «Monsters at Work» et a joué dans le film de braquage de comédie romantique «Locked Down».

Kaling co-écrit également un troisième film “Legally Blonde” et une comédie sur le mariage de Priyanka Chopra Jonas avec le co-créateur de “Brooklyn Nine-Nine” Dan Goor.

De plus, elle est la productrice exécutive de “Velma”, une prochaine série dérivée “Scooby-Doo” destinée aux adultes sur HBO Max, dans laquelle elle exprime le personnage principal.

Heureusement, la mère de deux enfants aime vraiment être occupée.

« Je travaille chaque jour sur chaque projet. Je suis peut-être en train d’écrire un épisode de “Never Have I Ever”, de monter une version de “College Girls”, d’approuver l’animation de “Velma”, de zoomer avec un acteur avec qui nous sommes ravis de travailler et de discuter avec [production company] Aéroport international de Kaling C’est ce qui est si amusant dans le travail.

Bien que le message soit complètement différent pour chaque projet, “College Girls” et “Never Have I Ever” mettent en lumière divers groupes de manière naturelle.

Pour Kaling, c’est la doublure argentée.

“Je veux faire de la télévision et des films auxquels les gens peuvent s’identifier, qui les divertissent et les font rire. C’est la chose la plus importante. Si je peux présenter au public des personnages et des mondes qui n’obtiennent pas traditionnellement de temps d’antenne, c’est encore mieux.

Au cours du processus de travail sur les deux séries, Kaling a appris un peu sur elle-même : “Écrire pour des femmes jeunes, sans vergogne et sexuellement positives m’a montré que je suis plus réprimée que je n’aurais jamais pu l’imaginer.”

Leave a Comment