Liverpool 2-0 Everton : Premier League – réaction en direct ! | première ligue

“Est-ce une hyperbole folle de penser que Diaz voulait dire cette aide?” dit Gérard Aston. “Il ressemble et joue comme un champion attaquant le regen de Dani Alves et cette touche pour contrôler le ballon sur l’aile a changé toute l’ambiance – il a dit:” Nous sommes meilleurs qu’eux, faisons cela “.”

J’aurais dit aucune chance s’il n’avait pas déjà produit l’une des meilleures premières touches que j’aie jamais vues. Les joueurs modernes sont terriblement bons, donc ça ne me choquerait pas s’il le pensait vraiment.

“Je sympathise avec les observations de Philip Malcolm de l’application inégale du VAR », déclare Rick Harris. “Le football n’est plus vraiment un sport, mais juste une autre branche du divertissement et en tant que tel, il y a une tendance à suivre le récit des diffuseurs sportifs. Everton n’est pas le seul club à avoir été du mauvais côté des décisions que VAR a influencées ou non.

Je ne pense pas que ce soit un parti pris conscient, ni nouveau, même si c’est peut-être encore plus évident à l’ère du VAR.

Temps plein : Liverpool 2-0 Everton

Peep peep ! Liverpool passe à un point de Manchester City après une victoire tendue et disputée à Anfield. L’introduction de Divock Origi à l’heure a changé la donne. En deux minutes, il a aidé à marquer un but pour Andy Robertson, et il a marqué le deuxième à cinq minutes de la fin.

Everton estimera qu’ils auraient dû avoir un penalty à 0-0, et que Sadio Mane et Joel Matip auraient pu être expulsés. C’était un match très émouvant.

90+1 min Richarlison tire droit sur Alisson, qui copie Jordan Pickford plus tôt dans le match en tombant de façon spectaculaire sur le ballon. Le public local a adoré ça.

90+1 min Richarlison est averti. Je pense qu’il y a eu une dispute entre Coleman et Pickford par la suite également.

90 minutes Richarlison pourrait avoir des ennuis ici. Il a été victime d’une faute de Henderson, puis a poussé ses crampons sur le côté de la jambe de Henderson. C’est à mi-chemin entre un carton jaune et un carton rouge je dirais.

89 minutes Dele Alli est réservé pour en avoir laissé un sur Henderson.

88 minutes Je pense toujours que c’est une bonne journée pour Everton. Ils ont très bien joué, ont fait preuve d’un grand esprit et ont évité le genre de choses qui auraient pu leur briser le moral. Et Anthony Gordon a été merveilleux.

87 minutes Divock Origi a changé ce jeu. Il a fait bouger le public avant même d’entrer en jeu, a joué un bon rôle dans le premier but puis a marqué le deuxième.

Divock Origi scelle la victoire avec un autre but contre Everton. Un corner a été à moitié dégagé vers Henderson sur la droite, et il l’a ramené vers Diaz au second poteau. Le spectaculaire coup de pied aérien de Diaz est allé directement dans le sol – mais il a parfaitement rebondi pour qu’Origi se dirige vers le filet à quatre mètres.

BUT! Liverpool 2-0 Everton (Original 85)

Devine qui.

Divock Origini de Liverpool marque le deuxième but de son équipe.
Divock Origini de Liverpool marque le deuxième but de son équipe. Photographie : Peter Byrne/PA

84 minutes Après une belle course de Salah, le tir dévié de Thiago est repoussé par Pickford.

83 minutes Liverpool effectue son dernier remplacement : Jordan Henderson remplace Diogo Jota, qui effectue un retour en 4-3-3.

82 minutes “Je ne suis pas du tout un fan d’Allan, mais il peut garder la tête haute après le quart de travail qu’il a effectué aujourd’hui”, a déclaré Eric Peterson. «Le manque de rythme qui est généralement si facile à exploiter devient sans importance lorsque la défense reste aussi compacte que celle d’Everton, et il a gardé un bon couvercle sur ce chaudron d’émotion en lui qui a tendance à déborder un peu trop facilement. Il était au cœur de la raison pour laquelle Liverpool a connu une période si difficile pendant une si grande partie du match en essayant de briser Everton.

81 minutes Salah joue un une-deux avec Origi et place un centre bas qui est poussé vers son propre but par Holgate. Heureusement pour lui, ça va droit à Jordan Pickford.

79 min : Brillante défense de Robertson ! Une balle lâche est récupérée sur la gauche de la zone par Dele Alli, qui s’éloigne d’Alexander-Arnold et pousse un centre bas qui est botté par Robertson dans la surface de réparation. Je pense qu’Iwobi aurait marqué sans l’intervention de Robertson.

79 minutes Le coup franc de Mykolenko de la gauche est repoussé sans conviction par Alisson. Le ballon frappe Matip et rebondit en toute sécurité pour Liverpool. Cela aurait pu aller n’importe où.

78 minutes “Bien que je convienne qu’Everton peut se réjouir de cette performance, jusqu’à présent”, déclare Rob Moore, “j’imagine qu’il est beaucoup plus facile de se lever pour un derby contre vos rivaux en quête de titre que contre Leicester ou Brentford, par exemple. . Et cela n’a rien à voir avec la rivalité, et non un affront contre l’une ou l’autre de ces deux équipes respectables.

Je serais d’accord avec cela s’ils n’étaient pas en plein milieu d’une bataille de relégation. Chaque jeu devrait avoir la même importance, consciemment et inconsciemment.

78 minutes Autre changement d’Everton : Salomon Rondon remplace Demarai Gray.

77 minutes Origi joue un va-et-vient avec Salah et rencontre Keane dans la zone. Liverpool veut un penalty; Stuart Attwell n’est pas intéressé. Au pire, c’était une obstruction.

76 minutes Un petit sort tranquille. Liverpool a le jeu sous contrôle pour le moment, même s’il aimerait un deuxième dès que possible.

75 minutes “Désolé d’être le bleu amer classique, mais pourquoi personne dans les médias ne souligne JAMAIS l’avantage évident d’être une équipe en quête de titre jouant à domicile avec l’actuel arbitre standard de la Premier League?” dit Philip Malcolm. “Jota aurait pu avoir deux rouges en première mi-temps et si c’est Michael Keane qui traîne Salah devant le Kop, c’est un penalty toute la journée.”

Everton a été très malchanceux avec les décisions d’aujourd’hui. Il est cependant difficile de le replacer dans un contexte plus large. Nous pensons tous que nous savons que les meilleures équipes obtiennent des décisions plus favorables, car apparemment les arbitres sont aussi des êtres humains, mais je ne sais pas comment vous quantifiez cela.

73 minutes Un changement pour Everton : Dele Alli remplace Allan, qui a enlevé ses chaussettes en nylon/élasthanne.

72 min : Si près de Gray ! Quel effort cela a été. Le brillant Gordon a retenu Matip et a trouvé Iwobi, qui l’a carré à Gray à 25 mètres. Il a pris une touche et a repéré un entraînement montant qui a clignoté juste à côté et a frappé le poteau derrière le but. Le plongeon désespéré d’Alisson a révélé à quel point il était inquiet.

71 minutes “Selon mon application météo, il fait 62 degrés à Liverpool”, explique Joe Pearson. “Pourquoi diable Klopp porte-t-il un long manteau gonflé !?”

Il n’y a rien en dessous par contre. Rien.

70 minutes Le tir de Diaz prend une déviation et tourne sur le toit du filet. Il a été spectaculairement bon depuis son arrivée.

67 minutes La croix du pied gauche d’Alexander-Arnold est largement regardée par le rétropédalage Origi. C’est tout Liverpool maintenant, à la fois en termes de possession et chances. Ce jeu est probablement terminé.

66 min : Hors ligne par Holgate ! La tête de Matip est dégagée de la ligne par Holgate et Salah vole le rebond au-dessus de la barre. C’était une très bonne occasion pour Salah. Pickford était partout, après avoir escaladé Jota pour dégager le ballon. Il pensait avoir été victime d’une faute.

65 minutes Ce premier contact !

64 minutes Diaz tue la passe croisée d’Alexander-Arnold avec un incroyable première touche – une sorte de rabona volant – puis dépasse Coleman et poignarde un tir croisé qui est bloqué par Pickford. Ce premier contact était scandaleux. Il était dans les airs, son pied droit enroulé autour de son gauche et l’a amorti avec le côté du pied.

64 minutes J’étais sur le point de dire avant le but que, quoi qu’il arrive à partir d’ici, Everton devrait se réjouir de sa performance d’aujourd’hui. S’ils peuvent jouer comme ça à Anfield, les matchs à l’extérieur ne devraient vraiment pas être un tel procès.

63 minutes Apparemment, c’était la première touche du jeu d’Origi.

Liverpool a travaillé le ballon avec brio dans une zone très encombrée. Salah a joué un une-deux avec Origi et a réussi un excellent centre du pied droit au second poteau. Jota n’a pas pu l’atteindre mais Robertson est arrivé pour planter une tête descendante à travers Pickford.

BUT! Liverpool 1-0 Everton (Robertson 62)

Andy Robertson a détruit Everton !

Andy Robertson de Liverpool marque.
Andy Robertson de Liverpool marque. Photographie : Phil Noble/Reuters
Andrew Robertson de Liverpool célèbre le score.
Robertson célèbre le score. Photographie : Phil Noble/Reuters

60 minutes Deux changements pour Liverpool : Luis Diaz et Divock Origi remplacent Naby Keita et Sadio Mane. Je suppose que cela signifie un passage en 4-2-4 : Diaz à gauche, Salah à droite, Origi et Jota devant.

59 minutes Le coup franc qui en résulte est dirigé à travers le but et large par Iwobi. Il n’y avait pas beaucoup de chance. Les supporters de Liverpool scandent le nom de Divock Origi.

58 minutes Alexander-Arnold est réservé pour avoir fauché l’exceptionnel Anthony Gordon, qui avait couru 60 mètres pendant la pause. Son attitude et son esprit combatif sont tellement impressionnants.

57 minutes Si Everton perd cela, et cela reste le scénario le plus probable, Frank Lampard aura de quoi se plaindre. Sadio Mane aurait peut-être été expulsé, et parce qu’il n’essayait pas de jouer le ballon, Matip aurait également marché s’il avait été pénalisé pour avoir poussé Gordon.

56 min : Juste à côté de Gordon ! Une autre chance pour Everton à la pause. Iwobi retourne une passe intelligente sur Matip et Alexander-Arnold pour trouver Gordon, qui traîne large avec son pied gauche sous un angle serré.

53 min : Appel du penalty d’Everton ! Everton brise trois contre deux, avec Iwobi jouant Gordon à gauche de la surface. Matip arrive et se penche sur Gordon, qui tombe. Stuart Attwell décide qu’il ne s’agit ni d’un plongeon ni d’une pénalité. Ce n’est certainement pas un plongeon, mais cela aurait facilement pu être une pénalité – c’était à mi-chemin entre un lean et un shove. Je pense que c’est une faute. Ce n’était probablement pas une erreur claire et évidente, donc je peux comprendre pourquoi VAR ne s’est pas impliqué.

52 minutes La talonnade de Jota tombe presque pour Keita, avec Mykolenko bottant le ballon. C’est tout Liverpool, comme cela a toujours été le cas. Mais ils n’ont toujours pas cadré.

Leave a Comment