Les recettes de Nigel Slater pour les artichauts aux pommes de terre à l’huile d’olive et aux cerises de sureau | Aliments

je J’aime ces jours d’été dans la cuisine. Cuisiner semble soudainement plus facile et plus détendu ; les déjeuners sont souvent plus longs, les dîners moins urgents. Je fais des plats qui peuvent être mangés chauds ou tièdes, qui s’adaptent au rythme de vie plus lent. Personne ne vous demandera de venir à table « maintenant ».

Les bols d’artichauts en conserve au comptoir de charcuterie sont une chose merveilleuse à avoir dans le réfrigérateur. (Vous pouvez en fabriquer vous-même si vous avez des artichauts dans le jardin et toute la journée pour les jouer.) Dans notre maison, ils peuvent se retrouver trempés dans une pâte à tempura, puis trempés dans de l’huile bouillonnante profonde ou bien dorés sur le gril ; ils sont parfois écrasés avec du citron et des feuilles de basilic déchirées pour donner une sauce pour pâtes sans effort, ou réduits en purée à étaler sur des toasts croustillants et épais. Cette semaine, j’en ai grillé quelques-uns de la charcuterie et je les ai mangés avec des pommes de terre cireuses que j’avais cuites dans de l’huile et le moindre soupçon d’ail.

Je profite au maximum de notre courte saison des cerises. Une semaine en tarte nappée de crumble, la suivante cuite au cordial de sureau et à l’anis. Cela a été offert à tous avec des sablés à l’orange fraîchement cuits – de minuscules biscuits incrustés de sucre à tremper dans le jus de cerise couleur bordeaux.

C’est un plat qui se déguste à l’aise, aussi bon frais qu’à la sortie du four. Un déjeuner fait pour ces journées d’été paresseuses, un moment calme et tendre avant la chaleur torride de la fin de l’été.

Artichauts aux pommes de terre à l’huile d’olive

J’utilise des pommes de terre jaunes et cireuses pour cela, mais n’importe quelle petite pomme de terre convient. Gardez la peau et coupez les pommes de terre en morceaux qui vont s’imprégner de l’huile d’olive et de son assaisonnement. Si vous n’avez pas de feuilles de fenouil, utilisez plutôt des brins de thym entiers. Pour 3-4 personnes

pommes de terre 750g, petit et cireux
huile d’olive 6 cuillères à soupe
fenouil 10g, tiges et frondes
Ail 1 gros clou de girofle
citron 1
artichauts confits 250g

Préchauffez le four à 200/thermostat 6. Lavez les pommes de terre, puis coupez-les en rondelles aussi épaisses qu’une pièce de 1 £ et mettez-les dans un bol à mélanger. Verser l’huile d’olive et assaisonner de sel et de poivre noir.

Hacher les tiges du fenouil et les mettre, avec les feuilles, dans le bol. Épluchez et écrasez la gousse d’ail, ajoutez-la aux pommes de terre, puis mélangez bien. Je trouve cela plus facile avec mes mains, mais une cuillère fera l’affaire. Versez le tout dans un plat à rôtir ou un plat de cuisson peu profond.

Tranchez finement le citron et placez-le parmi les pommes de terre. Cuire au four pendant 45 à 50 minutes, jusqu’à ce que les pommes de terre soient dorées sur le dessus et suffisamment molles pour être percées sans effort avec une brochette.

Faites chauffer un gril ou une plaque chauffante. Égoutter les artichauts de leur huile. S’ils sont entiers, coupez-les en deux. Placez les artichauts, côté coupé vers le bas, sur la plaque chauffante et laissez-les chauffer et dorer légèrement sur les bords coupés. Cela vous aidera si vous appuyez fermement sur chacun d’eux.

Déposez les artichauts sur les pommes de terre et amenez-les sur la table.

Cerises de sureau aux sablés à l’orange

La cerise sur le gâteau : des cerises aux fleurs de sureau avec des sablés à l'orange.
La cerise sur le gâteau : des cerises aux fleurs de sureau avec des sablés à l’orange. Photographie: Jonathan Lovekin / L’observateur

J’aime tremper mes sablés dans le sirop de cerise au fur et à mesure que je mange. Pour 4 personnes

cerises 350g
orange 1
anis étoilé 3, entier
Sucre en poudre 125g
cordial de fleur de sureau 125ml
l’eau 125ml

Retirez les queues des cerises. Mettre les fruits dans une casserole en inox. À l’aide d’un épluche-légumes, coupez quelques fines lanières de zeste d’orange, coupez la peau blanche qui pourrait l’accompagner et déposez la peau dans la casserole. Ajouter la badiane, puis le sucre, le sirop de fleur de sureau et l’eau et porter à ébullition. Remuer jusqu’à ce que le sucre soit dissous. Ajouter les cerises et laisser mijoter 8 à 10 minutes jusqu’à ce que les fruits soient tendres.

Retirer les cerises à l’aide d’une cuillère à égoutter et réserver dans un bol, puis augmenter le feu et laisser bouillir le jus de cuisson pendant 4-5 minutes jusqu’à ce qu’il ait épaissi en un sirop. Verser sur les cerises et réserver. Le fruit se conservera au réfrigérateur et dans un bocal de stockage pendant plusieurs jours.

Biscuits sablés à l’orange

Pour environ 30 petits biscuits

Beurre 180g, ramolli
sucre glace 180g
farine 340g
farine de maïs 80g
levure chimique 2 cuillères à café rases
jaune d’œuf 1, grand
zeste d’orange 2 cuillères à café finement râpées
du jus d’orange 1-2 cuillères à soupe

sucre semoule à rouler

Tapisser une plaque à pâtisserie de papier sulfurisé. Réglez le four à 160C/thermostat 3.

Mettre le beurre et le sucre dans un saladier et battre en crème douce à la cuillère en bois, ou bien au mixeur muni d’un batteur plat si vous préférez.

Mélanger la farine, la maïzena et la levure chimique ensemble. Incorporer le jaune d’œuf dans le beurre et le sucre, puis incorporer la farine, le zeste et le jus d’orange. Travaillez doucement et veillez à ne pas trop mélanger.

Retirer la pâte du bol et pétrir légèrement sur une planche farinée. Faites-le brièvement, car un travail excessif durcira les biscuits. Vous voulez juste une pâte lisse. Cassez des morceaux d’environ 18 à 20 g et roulez-les en boules.

Versez un peu de sucre semoule dans un petit bol et roulez chaque boule dans le sucre, puis placez-les sur la plaque à pâtisserie tapissée en leur laissant un peu de place pour étaler.

Faites cuire les sablés pendant 10 minutes, puis sortez-les du four. Ils auront à peine coloré et seront très fragiles. Laissez-les refroidir pendant 5 minutes, puis retirez-les du plateau avec un couteau à palette et roulez-les dans plus de sucre semoule. Offrez-les avec les cerises.

Les sablés se conservent dans une boîte pendant plusieurs jours, mais il est préférable de les manger le jour de leur cuisson.

Suivez Nigel sur Twitter @NigelSlater

Leave a Comment