Lena Headey poursuivie pour 1,5 million de dollars pour des rôles coupés, dont “Thor”

La star de “Game of Thrones”, Lena Headey, est poursuivie pour 1,5 million de dollars par son ancienne agence britannique Troika pour des frais de commission impayés liés à un certain nombre de projets, dont le prochain film “Thor: Love and Thunder”.

Troika, qui a été rebaptisée YMU en 2020, affirme que Headey doit à l’agence au moins 500 000 $ – l’équivalent de 7% de ses honoraires – pour ses revenus sur le film Marvel.

Variété peut confirmer que Headey n’apparaît pas dans le montage final de “Thor: Love and Thunder”, qui met en vedette Chris Hemsworth et Natalie Portman. Le film devrait sortir la semaine prochaine.

Les représentants de Headey et Marvel n’ont pas répondu à Variété demandes de commentaires par heure de publication.

Selon des documents judiciaires, Headey a rejoint Troika en 2005 après avoir suivi son représentant personnel, Michael Duff, de son ancienne agence Lou Coulson Associates.

Duff a cofondé Troika, qui a fusionné en 2017 avec le groupe James Grant. En 2018, l’agence a été acquise par une société de capital-investissement et rebaptisée YMU. Duff a quitté Troika / YMU au début de 2020 et Headey a quitté l’agence en mai de la même année.

Cependant, Troika / YMU affirme qu’aux termes de leur accord, Headey doit toujours des frais de commission d’agence sur un certain nombre de projets, dont “Thor: Love and Thunder” ainsi qu’au moins 300 000 $ sur le film “9 Bullets”, dans lequel Headey a joué aux côtés de Sam Worthington dans un rôle principal et 650 000 $ pour la série dramatique Showtime « Rita », une adaptation d’une série danoise du même nom.

Headey était sur le point de jouer le personnage titulaire de Rita, mais la série n’a pas obtenu de commande de série au-delà de son épisode pilote.

Troika demande un compte rendu des frais de commission dus, une ordonnance pour Headey de payer les frais, des dommages-intérêts pour rupture de contrat, des intérêts et le remboursement des frais juridiques.

Pour sa défense, Headey affirme qu’elle n’a jamais signé de contrat avec Troika ou avec Duff, et que les deux parties agissaient sur un accord oral conclu lorsque Duff était encore chez Lou Carl Associates à la fin des années 1990. Ses documents soulignent également que Troika n’a jamais été le seul agent de Headey, car elle est également représentée par CAA aux États-Unis.

Plus précisément, Headey conteste que Troika ait le droit de commander sur “Thor: Love and Thunder” – qui, selon elle, est survenue après que le réalisateur Taika Waititi l’a approchée directement – ​​ou “9 Bullets”, dont aucun n’a été négocié par Troika ou Duff. Pendant ce temps, sur “Rita”, Headey dit qu’elle n’a jamais reçu que 325 000 dollars pour l’épisode pilote, dont Troika a déjà reçu 22 750 dollars, et qu ‘”aucun autre épisode n’est prévu”.

Un représentant de YMU n’a pas répondu à Variété par temps de presse. Les avocats de Headey et YMU n’ont pas non plus répondu avant le temps de presse.

Leave a Comment