Le gigot d’agneau aux haricots salés constitue un plat principal impressionnant pour toute célébration

En France, le gigot d’agneau – gigot d’agneau – est, eh bien, de rigueur pour un bon repas de Pâques. Mais il convient toujours à tout dîner spécial ou à toute occasion tout au long de l’année où vous voulez un plat principal impressionnant. La technique est simple et nécessite peu d’ingrédients (ail, thym et romarin), mais le résultat est très savoureux. Assaisonner l’agneau pendant au moins une heure avant la torréfaction est essentiel. Réfrigérez-le pendant la nuit pour une saveur plus intense; c’est aussi moins de travail à faire le jour de la fête. Il suffit de le sortir du réfrigérateur, de le ramener à température ambiante et il est prêt pour le four.

GIGOT D’AGNEAU AUX SALETTES

Rendement : 8 à 10 portions

Temps total : 2 heures, plus la marinade

Ingrédients:

Pour les haricots :

1 livre de flageolet ou de haricots blancs, comme des cannellini (environ 2 tasses)

2 clous de girofle entiers

1 oignon moyen, coupé en deux

2 feuilles de laurier

1 grosse carotte, coupée en morceaux de 2 pouces

1 tête d’ail entière, coupée en deux horizontalement

1 petite poignée de brins de thym

1 cuillère à café de sel casher

2 cuillères à soupe de persil plat haché

1 cuillère à soupe de ciboulette finement coupée

1 cuillère à café de zeste de citron râpé (de 1 citron)

3 cuillères à soupe d’huile d’olive extra vierge

Poivre noir, au goût

Pour l’agneau :

1 gigot d’agneau (de 8 à 9 livres), avec os, paré et attaché (un boucher peut le faire)

6 gousses d’ail moyennes, coupées en quatre sur la longueur

Sel casher et poivre noir

2 cuillères à soupe d’huile d’olive extra vierge

4 oignons moyens, coupés en deux sur la largeur

2 branches de céleri, coupées en morceaux de 3 pouces de long

2 bouquets de thym

2 bouquets de romarin

2 tasses de vin blanc sec

1 1/2 livre de petites carottes jeunes

2 cuillères à soupe de beurre non salé

Cresson, pour garnir (facultatif)

Pas

1. Mettez les haricots dans un faitout ou une marmite à fond épais. Ajouter 8 tasses d’eau et placer la casserole sur feu vif. Piquer 1 clou de girofle entier dans chaque moitié d’oignon. Ajouter l’oignon, les feuilles de laurier, la carotte, l’ail, le thym et le sel. Porter à ébullition, puis baisser le feu à feu doux et couvrir avec le couvercle entrouvert. (Le mijotage lent empêche les haricots d’éclater.) Après 30 minutes, goûtez le bouillon de haricots et ajoutez du sel si nécessaire. Cuire environ 30 minutes supplémentaires, mais vérifier la tendreté après 15 minutes. Éteignez le feu et laissez les haricots refroidir dans leur liquide de cuisson. (Vous pouvez faire cuire les haricots plusieurs heures ou jusqu’à 1 jour à l’avance.)

2. Pendant ce temps, préparez l’agneau : Avec un couteau d’office pointu, faites 24 petites incisions sur la surface de l’agneau. À l’aide de vos doigts, enfoncez une lamelle d’ail dans chaque fente.

3. Assaisonnez généreusement la cuisse avec du sel kasher, puis saupoudrez d’environ 1 cuillère à café de poivre noir. Arroser d’environ 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et d’huile de massage et d’assaisonnements sur toute la viande. Laisser à température ambiante pendant au moins une heure. (Vous pouvez également envelopper et réfrigérer la cuisse assaisonnée jusqu’à 24 heures. Amener à température ambiante avant de continuer.)

4. Chauffez le four à 475 degrés. Dans une rôtissoire solide, disposer les oignons et le céleri. Déposez les branches de thym et de romarin et posez le gigot d’agneau dessus. Rôtir, à découvert, pendant 20 minutes, puis ajouter le vin dans la casserole et faire chauffer à 350 degrés. Poursuivre la cuisson, en arrosant le rôti de temps en temps, jusqu’à ce que la température interne atteigne 130 degrés pour mi-saignant ou 140 pour moyen, ce qui prendra jusqu’à 1 1/2 heures.

5. Transférer le rôti sur une planche à découper et garder au chaud, couvert de papier d’aluminium, pendant 15 à 20 minutes. Retirer les oignons, le céleri, le thym et le romarin de la rôtissoire et les jeter. Écrémer le gras de la surface du jus de cuisson.

6. Mettre la casserole à feu moyen-vif et porter à ébullition en grattant les morceaux dorés du fond de la casserole. Goûtez et ajustez avec un peu d’eau si le jus de cuisson est trop salé.

7. Pendant que l’agneau se repose, faire bouillir les carottes dans de l’eau bien salée jusqu’à ce qu’elles soient tendres, 10 à 12 minutes. Égouttez, mélangez au beurre et réservez au chaud.

8. Réchauffez les haricots dans leur bouillon, puis égouttez en réservant le bouillon de haricots pour un autre usage. Retirer et jeter l’oignon, les feuilles de laurier, la carotte, l’ail et le thym. Mettre les haricots dans un plat de service chaud. Mélanger délicatement les haricots avec le persil, la ciboulette, le zeste de citron, l’huile d’olive et le poivre. Réchauffer le jus de cuisson, filtrer et verser dans un récipient de service.

9. Découpez l’agneau et disposez-le sur un plat de service avec les carottes. Garnir de cresson, si désiré.

Leave a Comment