La scène du pénis explosif de “The Boys” est la télévision la plus folle que j’ai jamais vue

Ceci est un aperçu de notre newsletter sur la culture pop The Daily Beast’s Obsessed, rédigée par le journaliste de divertissement senior Kevin Fallon. Pour recevoir la newsletter complète dans votre boîte mail chaque semaine, inscrivez-vous ici.

Cette semaine:

  • Ben Wishaw, toujours génial !
  • Des pénis qui explosent, toujours une surprise !
  • Kate Bush a couru sur cette colline, toujours une athlète !
  • Anthony Hopkins aime les NFT, toujours déroutants !
  • Les vidéothèques, toujours nostalgiques !

Je ne peux pas croire que cette scène est réelle

De temps en temps, je touche un peu Garçons. Les garçons.

Une série de super-héros n’est généralement pas quelque chose dans laquelle je serais, mais j’aime être un généraliste en ce qui concerne la culture pop et échantillonner la série dans laquelle d’autres groupes démographiques (les hétéros) sont.

Je ne savais pas que cette série avait apparemment été faite exactement pour moi.

Il s’agit d’une série qui présente des super-héros chauds se moquant de l’idée de super-héros (mais tout en étant toujours chauds et super-héroïques), ainsi qu’un énorme pénis et un petit homme nu escaladant des montagnes de cocaïne.

Non, un bot censé imiter le contenu de Gay Twitter n’a pas écrit cela. C’est une véritable description de l’intrigue du premier épisode de Les garçons La saison 3, qui est de loin la chose la plus folle que j’aie jamais vue à la télévision.

Je reconnais que je suis enclin à l’hyperbole et aux superlatifs giflés sur un divertissement médiocre pour… le plaisir. Mais c’est le seul cas où c’est vrai. C’est en fait la chose la plus folle que j’aie jamais vue à la télé. Et il y a quelques mois à peine, le pénis de Tommy Lee a pris vie et a commencé à lui parler.

Ici, je vais écrire une description très simple de ce qui se passe dans la première de Les garçons Saison 3.

Termite est un super-héros dont les pouvoirs ressemblent beaucoup à Ant-Man dans l’univers Marvel, c’est-à-dire qu’il se réduit à la taille d’un insecte lorsqu’il est stratégique. Au cours d’une célébration alimentée par la drogue, son partenaire dit des mots familiers dans un come-on sexuel : “Je te veux en moi.” Termite fait une ligne de cocaïne pendant que son partenaire baisse son pantalon et saute sur la table.

Il se rétrécit à une taille si petite qu’il doit sauter par-dessus les lignes de coke. Le pénis relativement massif de son partenaire est assis aux extrémités de la table, le trou au bout ressemblant à une caverne monstrueuse. “Non, ce n’est pas là où ça va…” pensez-vous, car ça va exactement là.

Termite saute dans le trou et grimpe dans l’urètre de son partenaire, spéléo pour sa prostate.

Alors qu’il traverse le, euh, tunnel, son partenaire commence à se tordre de plaisir. Mais alors, oh non, Termite éternue. Il revient à taille humaine… à l’intérieur de l’urètre. Son partenaire explose dans le sang et les tripes.

J’ai, par curiosité journalistique et sans autre motif que ce soit, regardé cet écran environ 75 fois cette semaine. J’ai googlé tous les articles à ce sujet. J’ai appris des choses importantes, par exemple que Les garçons a en fait construit un pénis géant utilisable dans lequel l’acteur Brett Geddes pourrait grimper pour la scène. Il mesurait 11 pieds de haut et 30 pieds de long, il semblerait donc à l’échelle. La crédibilité est importante.

C’est tout pour dire que Les garçons est clairement la meilleure émission de télévision.

Quelle était la taille de la colline de Kate Bush ?

Comme tout ancien millénaire cool, j’ai adoré ces dernières semaines à prétendre que j’ai toujours et toujours été le plus grand fan de Kate Bush et que j’écoute définitivement sa musique tout le temps et que je suis un obsédé de longue date qui peut certainement nommer d’autres chansons qu’elle a chantées à part celui-là dans Choses étranges.

Notre génération a enfin son moment ! Je me moque de vous, les jeunes enfants et jeunes de la génération Z qui, pitoyablement, ne la découvrent que maintenant. je me moque !

La nouvelle que “Running Up That Hill” est passée au n ° 1 sur iTunes grâce à son emplacement privilégié dans Choses étranges a été vraiment amusant. Snark mis à part, j’adore ça pour Kate Bush. Tu as couru sur cette colline, ma fille !

Il a également réalisé cette pièce de Rich Juzwiak à Jézabel d’autant plus intéressant. Dans “Aller au numéro 1 sur iTunes n’est pas la grande réussite que cela ressemble”, il explique à l’aide de données pourquoi, eh bien, être numéro un sur iTunes n’est pas la grande réussite à laquelle il ressemble. C’est un aperçu vraiment intéressant de ce en quoi l’industrie de la musique s’est transformée et à quel point le spin est devenu sauvage et facile. Je recommande sa lecture !

Anthony Hopkins est dans les NFT maintenant

J’aime imaginer un monde où Anthony Hopkins—excusez-moi, Monsieur Anthony Hopkins, un CBE anobli par la reine Elizabeth II, un ordre de l’Empire britannique, a envoyé ce tweet (n’importe quel tweet, vraiment) avec ses deux pouces.

“Je suis étonné par tous les grands artistes NFT,” il a écrit. “Je me lance pour acquérir ma première pièce, des recommandations?” Il a ensuite marqué la trinité impie de Snoop Dogg, Jimmy Fallon et Reese Witherspoon, les terroristes célèbres qui ont inexplicablement proxénète les NFT à chaque occasion. Le tout accompagné d’une photo de son personnage dans Westworldentourés d’androïdes sans visage et sans peau attendant d’être anthropomorphisés – comme une métaphore sur le nez d’une célébrité faisant la promotion d’une arnaque NFT auprès des masses.

Je n’aime pas le fait qu’un membre de l’équipe d’Anthony Hopkins ait accepté une sorte d’accord pour promouvoir les NFT, de loin la chose la plus stupide qui soit devenue un phénomène capitaliste depuis très longtemps. C’est peut-être la pire marque de célébrité qui ait jamais existé. “Nous voulons prouver à quel point les NFT sont branchés et cool, les enfants, alors voici Sir Anthony Hopkins pour tout vous dire à ce sujet.”

Cela dit, je paierais plus que je ne paierais pour un NFT pour entendre Anthony Hopkins arrêté dans la rue, pris au dépourvu et demandé d’expliquer ce qu’est réellement un NFT. J’ai l’impression que ça fait des lustres que je n’ai pas de sens et je ne sais vraiment, vraiment toujours pas.

J’aime tellement cette vidéo

Mon cul de 10 ans va à Blockbuster Video tous les vendredis à louer Le grand vert pour la 13ème fois et, je déteste le dire, forçant mon pauvre père à accepter de posséder Confrérie des pantalons de voyage quand j’étais au lycée parce que je n’arrêtais pas de lui dire que j’allais le rendre et que je ne l’ai jamais fait et que les frais de retard ont dépassé le prix d’achat aurait pu pleurer en regardant ce montage de scènes dans des vidéothèques des films.

La supercoupe était réalisé par Don McHoull et c’est vraiment bon !

Quoi regarder cette semaine :

Queer comme Folk: C’est le mois de la fierté. Vous y êtes obligé. (Maintenant sur Peacock)

Pour toute l’humanité: Les gars, ce spectacle est vraiment bon. Fait-le. (vendredi sur Apple TV+)

Mauvais: L’émission la plus délicieusement bizarre à la télévision. (dim. sur Paramount+)

Ce qu’il faut sauter cette semaine :

Jurassic World : Dominion: Toutes mes excuses à Laura Dern. (vendredi en salles)

L’obsédé de la bête quotidienne

Tout ce que nous ne pouvons pas arrêter d’aimer, de détester et de penser cette semaine dans la culture pop.

.

Leave a Comment