La recette végétalienne de Meera Sodha pour le riz frit à l’ananas à la thaïlandaise | Nourriture et boisson végétaliennes

No on prend l’ananas au sérieux. Il a été stéréotypé dans la culture populaire comme le fruit des «moments de plaisir», apparaissant de diverses manières comme un accessoire de l’homme de Del Monte, la star de la chanson Agadoo et la pièce maîtresse du hérisson au fromage et à l’ananas pendant plusieurs décennies. anniversaires d’enfants. La recette d’aujourd’hui, cependant, donne à l’ananas une chance de grandir : sa nature aigre-douce contrebalance les piments, tandis que sa jutosité abondante aide à mettre les saveurs plus grosses et plus audacieuses à leur place.

Riz sauté à l’ananas façon thaï

Si vous êtes un enfant des années 1980 (comme moi), vous pourriez être enclin à réintroduire le plaisir de l’ananas rétro en servant le riz dans un demi-ananas évidé. Vérifiez si le fruit est mûr en tirant une épine du centre même de la couronne : si elle sort facilement, elle est mûre.

Préparation 15 minutes
Cuisiner 25 minutes
Sert 2généreusement

500 g de reste de riz cuitou 200g de riz cru au jasmin
L’huile de colza
50 g de noix de cajou non salées
8 oignons nouveaux
parés et hachés finement
½ cuillère à café de sel de mer finou au goût
2 cm x 2 cm de gingembre fraispelé et râpé
4 grosses gousses d’ailpelé et émincé
2 piments oeil d’oiseau rouges
250 g de chair d’ananas frais
coupé en cubes de 2cm x 1cm (à partir d’un ananas pesant au moins 800g)
250g de haricots vertssurmonté
1 boîte de 225g châtaignes d’eauégoutté (140g net)
1 cuillère à soupe de curry en poudre
3 cuillères à soupe de sauce végétarienne pour sauté
– J’aime bien celui de Lee Kum Kee
3 cuillères à soupe de sauce soja légère

Servir
1 grosse poignée de feuilles de basilic thaï
1 citron vert
coupé en quartiers

Si vous faites du riz à partir de rien, mettez le riz au jasmin dans un tamis et rincez bien sous le robinet d’eau froide jusqu’à ce que l’eau soit claire. Égouttez et mettez dans une casserole pour laquelle vous avez un couvercle hermétique. Couvrir avec 340 ml d’eau juste bouillie, ramener à ébullition, puis mettre le couvercle et laisser mijoter. Cuire pendant 12 minutes, puis éteindre le feu et laisser, couvert, cuire à la vapeur pendant cinq minutes. Étaler le riz cuit sur une grande assiette et laisser refroidir à température ambiante ; si vous ne le faites pas cuire tout de suite, mettez l’assiette au réfrigérateur à découvert.

Mettez une cuillère à soupe d’huile dans une large poêle à frire pour laquelle vous avez un couvercle et mettez-la sur feu moyen. Lorsque l’huile est chaude, ajouter les noix de cajou, les faire revenir en remuant pendant quelques minutes jusqu’à ce qu’elles soient dorées, puis les déposer sur une assiette. Mettez encore quelques cuillères à soupe d’huile dans la même poêle et, quand c’est chaud, ajoutez les oignons nouveaux et une demi-cuillère à café de sel, et faites frire, en remuant, pendant trois minutes, jusqu’à ce qu’ils soient tendres et vert fluo. Ajouter le gingembre, l’ail et les piments, faire sauter pendant deux minutes, puis incorporer l’ananas et faire revenir pendant une minute. Ajouter les haricots verts et les châtaignes d’eau, bien mélanger, puis couvrir la casserole et laisser cuire environ cinq minutes, jusqu’à ce que les haricots soient tendres et gonflés : si le mélange commence à coller et que les haricots ne sont pas encore souples, ajouter un éclaboussures d’eau dans la casserole.

Incorporer la poudre de curry, puis verser les sauces sautées et soja, et laisser reposer quelques minutes, le temps que les ingrédients se connaissent. Ajouter le riz cuit et mélanger doucement – je trouve qu’une fourchette à spaghetti m’aide à le faire sans trop casser le riz. Augmentez le feu à vif et faites frire pendant cinq minutes, en retournant à mi-cuisson. Une fois que tout est bien chaud, démouler sur un plateau, parsemer de feuilles de basilic thaï et de noix de cajou frites, et servir accompagné de quartiers de citron vert.

Leave a Comment