K-Paul’s, repère culinaire du quartier français perdu dans la pandémie, va devenir un nouveau restaurant | Où NOLA mange

Depuis deux ans, le sort de l’ancien K-Paul’s Louisiana Kitchen est une question ouverte, après que le célèbre et très influent restaurant de la Nouvelle-Orléans a fermé ses portes au milieu des malheurs de la pandémie et que son bâtiment est resté inactif.

Maintenant, cependant, il a un nouveau propriétaire avec un plan pour le transformer en une plaque tournante pour le petit-déjeuner, le brunch et le déjeuner au milieu du quartier français.

L’homme d’affaires local Robert Thompson et ses partenaires ont finalisé l’achat de l’ancien immeuble de K-Paul au 416, rue Chartres la semaine dernière.

Des travaux sont en cours pour ouvrir la French Quarter Boulangerie, que Thompson décrit comme un grand restaurant ouvert toute la journée pour le petit-déjeuner et le déjeuner, conçu pour un volume élevé et un service rapide. Son ouverture est prévue mi-2023.







Un rendu montre l’intérieur de la future Boulangerie du quartier français, un restaurant pour le petit-déjeuner et le déjeuner sur la rue Chartres (image fournie par FAM Design)


Comme son nom l’indique, French Quarter Boulangerie proposera de nombreux types de pâtisseries et un menu de plats salés, avec des boissons au café et un bar complet.

La clé du concept est de rendre ces repas de jour rapides et accessibles. Ce sera un grand restaurant de plus de 12 000 pieds carrés sur deux étages, utilisant un modèle de service au comptoir.

« Lorsque j’ai déménagé en ville, je voulais comprendre quel était le pouls et les besoins de la communauté », a déclaré Thompson. “Ce qui m’a sauté aux yeux, c’est qu’il n’y a tout simplement pas assez d’endroits servant le petit-déjeuner et le déjeuner pour les 18 millions de personnes qui viennent ici, et il y a de longues files d’attente pour ceux qui le sont.”







Paul006.jpg pour GAM 071320

Les gens passent devant le K-Paul’s Louisiana Kitchen que le chef Paul Prudhomme a ouvert en 1979 au 416 Chartres St. dans le quartier français.




Il a décrit l’approche comme «des assiettes polies dans un environnement de service au comptoir efficace», comparant l’intention à l’énergie et à la polyvalence d’une salle de restauration.

En soirée, la French Quarter Boulangerie sera disponible pour des événements privés.

Un nouveau départ







thompson

L’homme d’affaires de la Nouvelle-Orléans, Robert Thompson, développe French Quarter Boulangerie, un restaurant pour le petit-déjeuner et le déjeuner sur Chartres St. (Image contributive)


Tous les jeudis, nous vous donnons le scoop sur les repas NOLA. Inscrivez-vous aujourd’hui.

Thompson est originaire du Mississippi et a fait ses débuts dans la restauration à Denver au milieu des années 1990. Plus tard, il a été fondateur et PDG de Punch Bowl Social, une chaîne de lieux de “divertissement” avec des pistes de bowling, des jeux d’arcade, des fléchettes, du ping-pong et des salles de karaoké. La marque est passée à 20 points de vente à travers le pays plus d’une douzaine d’années avant la pandémie. Il a quitté l’entreprise en 2020.

Il a déménagé à la Nouvelle-Orléans l’année dernière, où son entreprise hôtelière, Angevin & Co. possède The Frenchmen Hotel avec son bar Midnight Revival et le Whitney Hotel, qui devrait rouvrir après une refonte en 2023.

Ce dernier projet marquera un nouveau départ pour une propriété qui est depuis des décennies synonyme de Paul Prudhomme, décédé en 2015 à l’âge de 75 ans. Prudhomme et son épouse K Hinrichs Prudhomme l’ont ouvert en 1979 comme un petit endroit décontracté, avec des tables communes. et sans réservation.







paul.jpg pour GAM 071320

Paul Prudhomme à l’extérieur de K-Paul’s Louisiana Kitchen.




Avec son approche décontractée et sa concentration sur une cuisine américaine régionale, le restaurant a contribué à mettre la table sur la scène de la restauration américaine moderne et a inspiré une génération de chefs, et c’est là que Prudhomme lui-même a fait le saut d’innovateur local à ambassadeur mondial de la cuisine cajun.

Mais en juillet 2020, les propriétaires familiaux qui perpétuaient les traditions du restaurant fermèrent définitivement, invoquant les restrictions changeantes et les incertitudes de la pandémie. C’était de loin le restaurant le plus important de la Nouvelle-Orléans à fermer définitivement pendant la crise des coronavirus.







NO.kpauls.071420.004.jpg

Les propriétaires ont annoncé que K-Paul’s Louisiana Kitchen, situé au 416 Chartres St. dans le quartier français de la Nouvelle-Orléans, l’un des restaurants les plus célèbres et les plus influents de la Nouvelle-Orléans, a fermé définitivement dans les moments difficiles de la crise des coronavirus le lundi 13 juillet. 2020. (Photo de David Grunfeld, NOLA.com, The Times-Picayune | The New Orleans Advocate)




Une rénovation pour créer French Quarter Boulangerie apportera un style design mélangeant un café français classique avec des touches contemporaines. Les partenaires de Thompson dans le projet incluent OnPath Credit Union et GBX Group.

Thompson a déclaré que lorsqu’il a commencé à chercher la bonne propriété pour le concept, il a été immédiatement attiré par l’ancien K-Paul’s. Les nombreux hôtels à proximité sont une clé du plan, et il y a aussi l’héritage du bâtiment.

« J’aime assumer la responsabilité d’un bâtiment où Paul Prudhomme a connu le succès et est devenu une icône », a-t-il déclaré. “Nous aimons relever ce défi.”

K-Paul’s Louisiana Kitchen a apporté d’énormes contributions au monde de la restauration. Peut-être que maintenant, même après avoir servi son dernier poisson noirci,…

Lorsque le chef Emeril Lagasse a ouvert son troisième restaurant à la Nouvelle-Orléans dans les années 1990, cela a marqué le retour d’un restaurant local de longue date…

Les salles à manger du restaurant Upperline semblaient vides jusqu’à ce que la propriétaire JoAnn Clevenger commence à partager ses histoires.

Les achats effectués via des liens sur notre site peuvent nous rapporter une commission d’affiliation

.

Leave a Comment