Ce que les pilotes ont dit à Talladega Superspeedway

Voici ce que les pilotes avaient à dire après la course NASCAR Cup Series à Talladega Superspeedway…

Ross Chastain — Gagnant : “Sacré vache. C’est toujours moi qui monte au sommet trop tôt, en faisant l’erreur. Là, à la fin, il restait huit heures, je me disais, je n’y retournerai plus. Je l’ai fait plusieurs fois aujourd’hui. J’étais comme, je vais juste rouler sur le fond. Si ça marche, je ne vais pas perdre la course pour nous, je vais juste les laisser faire. … Je n’ai aucune idée. Ils ont continué à monter, ont continué à s’écarter du chemin.

Austin Dillon – a terminé 2e : «Nous sommes venus de la huitième place dans ce dernier tour, nous avons juste roulé en bas et attiré les gens par le haut. Nous avons eu une bonne poussée là-bas à la fin. Je pense que j’étais en fait celui qui a poussé le 1 (Chastain) à la victoire. Je lui ai donné une bonne poussée sur quatre et il est en quelque sorte parti.

Kyle Busch – A terminé 3e : «C’était juste difficile de passer toute la journée. Vraiment là à la fin, si deux voies étaient formées et qu’elles poussaient, il n’y avait pas vraiment assez pour qu’une troisième voie se forme pour obtenir de la vitesse. C’était juste un peu coincé dans la file, si vous voulez, dans les premières voies, mais dans l’ensemble, l’Interstate Batteries Camry a fait de son mieux. Nous sommes montés devant et nous nous sommes fait sortir de la ligne. À chaque fois que nous prenions les devants, nous nous faisions sortir de la ligne. C’était frustrant. Heureusement, nous avons pu sauver et récupérer certains de ces gars qui devenaient un peu agités à la fin et nous procurer un P3, alors nous allons le prendre et continuer.

Kyle Larson — A terminé 4e : “J’ai l’impression d’avoir fait un travail presque parfait pour moi sur un superspeedway jusqu’au dernier tour là-bas. Ouais, j’aurais dû, genre, je pense juste faire semblant d’aller haut, puis redescendre bas. J’ai eu cette course. Ross m’a aidé avec cette course. Cela m’a en quelque sorte incité à aller à l’extérieur. Juste un peu d’inexpérience probablement là. Mais vraiment fier de mon équipe. Nous avons fait un excellent travail d’exécution tout au long de la course. La voiture était super. Je sentais que nous pouvions pousser les gens très bien. J’avais l’impression que nous pouvions bien recevoir les poussées. Ouais, comme je l’ai dit, vraiment fier d’eux.

Martin Truex Jr. — A terminé 5e : «C’est devenu un peu poilu à la fin. Les gars viennent de faire des mouvements de bonsaï, venant de partout, mais nous avons pu placer notre Bass Pro Shops Camry dans un très bon endroit là-bas. Nous avons couru devant toute la journée. Nous sommes juste en infériorité numérique. Nous devenons en infériorité numérique. Vous montez là-haut et courez avec 10 Chevrolet et vous êtes le seul Toyota, vous ne pouvez rien faire. Tu es coincé. Vous n’avez qu’à rouler en ligne. Ce fut une journée difficile de ce point de vue, mais dans l’ensemble, ce fut une bonne journée. Les cinq premiers dans les deux étapes, je pense, et la course. Nous avons eu quelques semaines difficiles, nous en avions donc besoin, mais vous voulez toujours gagner.

Erik Jones – A terminé 6e : « Je veux dire, juste le dernier tour, non ? C’est typique ici. Été proche ici tant de fois, dans cette course et la course d’automne. US Air Force Chevy avait une bonne vitesse, se sentait bien d’être devant. En arrivant dans ce dernier tour, nous étions en file indienne. Je m’y sentais plutôt bien. Ils ont en quelque sorte doublé derrière nous. Cette voie du haut prenait de l’élan. Avec le recul, j’aurais aimé rester en bas et laisser le 1 me pousser. Je n’avais pas réalisé qu’ils arrivaient à une telle vitesse. Mais essayez de défendre sur le 5 (Larson), vous êtes déjà trop loin devant ici. Evidemment une défense sur le 5 donne la porte au 1. C’est ce que c’est. Vous essayez juste de gagner la course. Vous ne pouvez voir ce qui se passe que depuis le siège. Vous essayez de prendre la meilleure décision possible sur les 1 500 derniers pieds.

Michael McDowell — A terminé 8e : « Malheureusement, ce n’était pas une bonne journée pour nous, mais nous avons réussi à en tirer une belle fin. Nous avons vraiment eu du mal à gérer aujourd’hui ce que vous ne penseriez pas à Talladega. Mais en même temps, on s’est mis en position là-bas à la fin quand ça comptait. J’ai pensé qu’avec trois à faire, quelque chose allait se passer, alors je me suis repositionné et j’ai construit une course et j’ai pu me faufiler dans le dernier tour. C’est tellement difficile de passer aujourd’hui. C’était difficile de passer de sixième ou septième à la tête. Au premier rang, tout le monde était un peu coincé. C’est juste un style de course différent encore plus ici qu’à Daytona avec cette voiture Next Gen. J’ai beaucoup à étudier et à revenir en arrière et à apprendre et à comprendre comment faire les mouvements. Je suis fier de tout le monde. Sortir d’ici avec un top 10 est une belle journée. J’aurais aimé pouvoir tenter ma chance, mais nous n’étions tout simplement pas là à la fin.

Kevin Harvick — Terminé 10e : « Nous avions une bonne Ford Mustang. Nous avons juste pris un peu de retard sur cette dernière séquence au stand et avons perdu une position sur la piste. Je me levais juste à mi-chemin et retombais, me levais et retombais. C’est un peu comme ça que la journée s’est déroulée pour nous et nous avons atteint l’arrivée.

Ryan Blaney – A terminé 11e : « Tu ne peux plus dépasser personne ici. C’est difficile de dépasser partout mais c’est la même chose sur les autoroutes maintenant. Vous ne pouvez pas vraiment faire une troisième voie. Je ne sais pas quel est le problème avec ça. Je pensais que nous avions une bonne chance d’y aller, mais nous nous sommes retrouvés coincés quand quelqu’un l’a coincé là-dedans sur trois de large et nous a traînés vers la fin et nous n’avons tout simplement pas pu le faire remonter là-haut.

Justin Haley – Terminé 12e : “Ce fut une bonne journée dans notre Camaro ZL1 de protection de gouttière LeafFilter n ° 31. Nous sommes restés propres, nous n’avons tout simplement pas exécuté à la fin. Je suis fier de tout le monde chez Kaulig Racing pour avoir travaillé dur et nous avoir aidés à rester devant et à avoir l’opportunité de lutter pour la victoire.

Aric Almirola — A terminé 13e :«Nous avons essayé de jouer la sécurité dans la première étape et nous sommes restés à l’abri des ennuis la plupart du temps toute la journée. Nous avons eu un morceau de débris qui a traversé le nez de notre Smithfield/IHOP Ford au début de la course et nous avons dû nous arrêter pour le réparer. Nous avons eu un bon équilibre toute la journée pour la plupart. Là, à la fin, nous n’avons tout simplement pas été accrochés à la course dont nous avions besoin pour nous hisser à l’avant. Nous avons quitté Talladega en un seul morceau, il y a donc quelque chose de positif à retenir de cette journée.

Ricky Stenhouse Jr. — A terminé 30e : “Je pensais que c’était assez fluide, vraiment. Je n’ai même pas vu ce qui s’est passé, donc je n’ai vraiment aucune idée de ce qui s’est réellement passé. Vous ne penseriez pas lors d’un redémarrage que vous auriez des problèmes, mais apparemment, quelqu’un n’a pas poussé au bon endroit, je suppose. Encore une fois, je ne l’ai pas vu, donc je ne sais pas. Je pensais que c’était assez calme, vraiment, toute la course. Juste une sorte de deux par deux. Nous n’avons vraiment pas pu ouvrir la troisième voie.

Daniel Suarez – Terminé 31e : « Notre Camaro était rapide. J’étais vraiment content de la conduite de la voiture. Je n’étais pas bon dans la circulation. J’avais l’impression que nous devions faire un ou deux ajustements. Nous avons fait un ajustement et la voiture était bien meilleure à la fin de la course. Nous avions juste besoin d’une petite position de piste. J’avais l’impression que nous étions patients, essayant simplement d’attendre le bon moment pour essayer de devenir agressifs et de nous mettre dans la bonne position. Je ne sais même pas ce qui s’est passé. Je viens de voir le n ° 22 (Joey Logano) sur le côté, en train de se détruire, dans la voie du haut. Malheureusement, nous étions juste dans une mauvaise position.

Joey Logano – 32e terminé : “J’ai ressenti beaucoup de choses qui n’allaient pas bien, je vais vous en dire autant. La voiture s’est bien cassée là-bas. Nous étions poussés d’avant en arrière et c’est moi qui ai été traîné vers la droite et j’ai heurté le mur et je suis revenu devant le terrain. C’est la course de superspeedway. … Ouais, ça va se reproduire. Cela continue à se produire chaque semaine et à chaque fois que nous arrivons sur un superspeedway et cela va se reproduire ici dans un instant. J’espère que tout le monde va bien.

Ty Dillon – A terminé 33e : “Oui, c’était dur. J’avais l’impression de passer en cinquième vitesse pour passer à la vitesse supérieure et puis tout d’un coup, j’ai vu le 22 et il n’y avait nulle part où je pouvais aller. Juste un spectateur. Dès que l’étape 2 a commencé, j’ai senti que l’énergie n’était tout simplement pas la même et qu’elle avait augmenté pour une raison quelconque avec beaucoup trop de tours à faire. Chaque année, nous revenons; vous devez terminer la course pour avoir une chance. Donc, nous rédigeons des bosses en faisant des choses stupides avec beaucoup trop de tours à faire. Je suis déçu pour nos gars de Black Rifle Coffee et nos gars de Petty GMS. Nous avions une Camaro rapide et rapide et nous ne pouvions pas la garder en dehors du top 15 et nous faisions juste ce que j’avais réussi à faire ici sur ces circuits. Essayer d’être intelligent et d’éviter les ennuis et de gérer la course. C’est un match d’échecs et vous devez utiliser un peu votre cerveau lors de ces courses pour avoir une chance et certaines personnes ne s’en rendent jamais compte à chaque fois que nous revenons.

Harrison Burton – A terminé 34e : “Malheureusement, nous n’étions qu’une sorte de victime là-bas. J’ai essayé d’être intelligent pendant toute la course et j’ai abandonné un peloton pour la première fois de ma carrière en superspeedway, mais j’ai quand même trouvé un moyen de m’écraser. C’est frustrant parce que je veux toujours essayer d’apprendre pour m’améliorer mais je ne sais pas ce que j’aurais pu faire différemment là-bas.

Daniel Hemric — A terminé 36e : «Nous étions là-haut en train de mélanger, de pousser et de devenir un peu plus agressifs. Ça n’avait rien à voir avec notre crash. Nous roulions simplement dans la voie du bas. Nous avions flirté sur les températures tout au long de la course. J’ai pu mettre mon nez dedans et dehors assez pour le refroidir. Il a certainement fait probablement 10 à 15 degrés de plus qu’il ne l’avait été pendant toute la course. J’ai essayé de faire un effort valable pour l’abaisser immédiatement à mi-chemin à l’arrière afin d’amener de l’air pur au moteur. J’ai eu un changement de ton dans le moteur. Nous n’avons pas perdu de puissance, alors j’ai supposé que c’était moi qui mettais ma voiture à l’air pur. Dès que cette pensée m’a traversé l’esprit, j’ai perdu un cylindre et le moteur a explosé. J’ai manqué de temps pour tendre la main. Pour ralentir à un rythme aussi rapide, le n°3 (Austin Dillon) m’est rentré dedans et j’essayais juste de le rattraper à partir de là. Je déteste ça pour tous ceux qui ont été pris là-dedans. Il y avait quelques gros succès auxquels cela ressemblait; il se sentait comme de toute façon. Je suis déçu, c’est certain. Je suis super reconnaissant de cette opportunité avec Kaulig Racing. Ce n’est tout simplement pas la façon dont vous voulez que ça se passe.

Chase Briscoe – A terminé 37e : “Juste vers la fin de l’étape et nous essayions d’obtenir des points d’étape car à la fin de cet accord, vous ne savez jamais ce qui peut arriver. Ce n’est normalement pas la mentalité avec laquelle j’irais. J’essaie normalement de rouler et d’attendre la fin. Il semble que nous soyons toujours si désespérés vers la fin des étapes. J’avais l’impression que si je pouvais aller au fond, je pourrais arriver huitième ou neuvième si j’avais de la chance. Avec le recul, ce n’était évidemment pas la bonne décision. Le 16, je ne sais pas ce qui lui est arrivé. Je sais que je suis monté à l’arrière de quelqu’un, puis le 16, je l’ai vu sur le tablier et il a en quelque sorte atterri sur mes genoux quand je suis revenu sur la piste de course. Ce fut un coup dur, mais je me sens beaucoup mieux que je ne le pensais quand j’ai vu le coup arriver. Tout bon. Dommage d’avoir en quelque sorte un énorme trou en termes de points maintenant. Je suppose que nous irons à Douvres la semaine prochaine et verrons si nous pouvons avoir un meilleur résultat.

Chris Buescher — A terminé 38e : “C’est une course de vitesse, je suppose. Nous courions là-bas à la fin de ce groupe de tête et nous avions l’impression d’avoir le temps de réagir. J’ai vu une voiture percuter l’aire de trafic et je ne sais pas exactement ce qui s’est passé. La dernière fois que j’ai vu, ils étaient hétéros et je ne m’attendais à rien. Je ne sais pas vraiment ce qui s’est passé pendant que nous passions. Quelqu’un s’est fait couper et je pense que nous avons frappé le 14 très fort. Je suis content de le voir marcher ici. Je ne sais même pas qui était l’autre voiture. C’est dommage d’être sorti si tôt pour quelque chose d’aussi loufoque que ça.

Leave a Comment